• Fin décembre 2017 nous sommes partis en groupe pour un périple en Ethiopie. Nous ne sommes pas allés dans le sud, nous avons privilégié les treks en montagne (Siemen, Geralta), les sites culturels (Gondar, Lalibela...) et les volcans (Dallol, Danakil, Erta Alé).

    Ce voyage fut quelque peu perturbé par les soucis de santé : grippe, laryngite+bronchite, et entorse d'une côte, ce qui n'est pas rien ! Néanmoins nous garderons un bon souvenir de ce pays car les paysages sont extrêmement variés et somptueux, les sites (églises et villes anciennes) sont intéressantes par leur position, généralement en haut de falaises, ce qui offre une vue imprenable sur les étendues environnantes; je n'ai d'ailleurs jamais pris autant de photos panoramiques que dans ce pays (cf. album "Panoramas") !

    Mon ami a randonné pour la 1ère fois au-delà de 4000m d'altitude : un exploit vu la grippe qui l'avait terrassé plusieurs jours juste avant !

    Souvenirs d'Ethiopie - 2018A la fin du circuit nous avons découvert la fabuleuse région du Danakil et du Dallol qui nous laissera des images en tête inoubliables : désert blanc de sel, explosion de couleurs des geysers et le lac de lave du volcan Erta Alé... que nous n'avons malheureusement que très peu vu étant donnée la brume qui sortait constamment du cratère. On a pu quand même apercevoir quelques secondes un torrent de lave, mais au loin et très peu longtemps. Ce fut tout de même frustrant vu que c'était pour nous la motivation n°1 de ce voyage ! Pas de chance...

    J'avais lu beaucoup d'avis réservés sur les Ethiopiens, mais nous n'avons rien eu de spécial à leur reprocher. Certes on sent que dans la région Afar les discussions sont un peu tendues et que souvent une rallonge est demandée par rapport au prix initialement convenu, mais c'est notre guide qui prenait en charge ce genre de "désagrément".

    Souvenirs d'Ethiopie - 2018En ce qui concerne la nourriture, nous avons mangé plusieurs fois l'injera, plat typique à base de crêpe. Mais nous avons aussi mangé plusieurs fois de la cuisine européenne, ce que je n'ai pas trop apprécié... Les fruits n'étaient vraiment pas terribles et peu variés (bananes, oranges). Mais la spécialité d'Ethiopie, c'est le café, servi après tout un cérémonial et très goûteux.

    Depuis que nous sommes rentrés en France, nous avons regardé plusieurs vidéos des lacs de lave car le volcan est depuis mi-janvier en très grande activité. Nous avons vraiment manqué quelque chose...


    votre commentaire
  • Souvenirs du Guatemala et du Honduras - 2017Mon voyage prévu au Mexique ayant été annulé faute d'un nombre suffisant de participants, j'ai choisi d'aller au Guatemala, pays que je "lorgnais" depuis un certain temps. Comme je savais que ce pays avait gardé son identité culturelle (je devrais plutôt dire ses identités culturelles, vu le nombre d'ethnies présentes), je l'imaginais ressembler à la Bolivie.

    Mais ce pays est bien différent et tout aussi digne d'intérêt. 26 langues sont officielles, dont l'espagnol, mais qui n'est pas parlé par tous. Les Mayas sont les plus nombreux, mais il existe aussi une population d'origine africaine, les Garifunas. Le reste est composé essentiellement de métis amérindiens. Ajourd'hui tout ce petit monde vit en paix.

    Mais les Mayas tiennent à raconter aux jeunes générations les ravages de la guerre civile qui a duré 30 ans et s'est arrêtée dans les années 96. Epoque atroce où les habitants s'entre-tuaient, pratiquaient la torture, les viols etc..., surtout dans les campagnes et les montagnes. Aujourd'hui les Mayas ont plus de droits qu'à l'époque, mais à quel prix...

    D'un point de vue plus "touristique" : dans les zones rurales, la plupart des femmes sont en costume traditionnel, très coloré. Le port du costume traditionnel est plus rare chez les hommes. Les murs des maisons étant peints de couleurs vives, on a constamment sous les yeux une myriade de tons.

    Les paysages n'ont rien d'exceptionnels mais l'omniprésence de la végétation tropicale est assez incroyable, surtout en saison humide : on ne voit quasiment pas de terre, tout est recouvert de vert. Les volcans ont des jolies formes bien coniques et beaucoup sont encore en activité, comme Souvenirs du Guatemala et du Honduras - 2017le Fuego. Les sites mayas ne valent pas les sites incas, certes, mais ils valent quand même le détour.

    Question sécurité, il faut se fier aux locaux : quand ils vous disent de ne pas traîner à tel endroit, ou de ne pas y aller seul, eh bien... il faut les écouter. Les risques de se faire agresser sont réels mais pas partout, heureusement.

    Quant à la gastronomie, là non plus rien d'extraordinaire  : c'est peu varié mais correct. En bord de mer on arrive à manger beaucoup de poissons et de fruits de mer. Souvenirs du Guatemala et du Honduras - 2017MAIS LEUR CHOCOLAT CHAUD EST UNE TUERIE ! Fait de préférence à l'eau plutôt qu'au lait, il dégage des arômes très fins.

    J'ai apprécié ce pays pour la gentillesse de ses habitants, très ouverts, souriants et accueillants. L'espagnol parlé par les Guatémaltèque est facilement compréhensible car les locaux articulent bien et ne parlent pas trop vite, c'est pratique ! Conclusion : je n'ai pas regretté le Mexique !

    Le circuit nous a fait passer 3 jours au Honduras pour la visite d'un site Maya, Copán. L'impression qui m'est restée de ce pays est un accueil plutôt sympathique de la part de la population et de beaux chapeaux de cow-boys très prisés par ces messieurs ! Peut-être que ce pays mériterait d'être plus connu.


    votre commentaire
  • Bonjour, je reviens de 3 semaines au Guatemala et Honduras. D'ici quelque temps, un article et des photos !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires