• L'Italie, c'est l'une de mes drogues. J'ai besoin d'une piqûre de temps en temps, donc pour l'Ascension, direction les Cinque Terre et ses environs. Bien entendu, un long week-end férié n'est pas la meilleure période pour visiter les petits villages, car il y a BEAUCOUP de touristes. Néanmoins, en jonglant avec les horaires de bateau ou de train, on arrive à éviter les trop grandes foules.

    Souvenirs des Cinque Terre (Ligurie) - 2017Les 5 villages colorés sont tous très différents, il faut donc tous les visiter. Il faut se perdre dans les ruelles, prendre un peu de hauteur, traîner (mais pas trop) dans les boutiques à touristes et savourer la gastronomie locale !

    Nous avons croisé beaucoup de Français, un peu dommage car on a moins le sentiment de se dépayser. C'est une région qui séduit beaucoup les marcheurs, car les chemins côtiers offrent de très belles vues. Mais nous n'avons fait qu'une randonnée car nous n'avions pas assez de temps pour tout faire à pied. 

    Souvenirs des Cinque Terre (Ligurie) - 2017Nous avons découvert de magnifiques plages et criques en quittant les Cinque Terre pour remonter vers Gênes par la côté. L'eau est d'une limpidité incroyable. Nous reviendrons certainement en Ligurie, même s'il faut perdre 3h pour passer le tunnel du Mont-Blanc comme ce fut le cas !

     

    NB j'ai ajouté des photos aux albums Mer, Village, Gastronomie, Châteaux, Montagnes


    votre commentaire
  • Décidément j'aime bien l'Italie. Enfin... la Sardaigne est-elle réellement l'Italie ?...

    La langue sarde (différente selon les régions de l'île) a tendance à être moins parlée par la jeune génération. Cette langue, essentiellement orale, est très peu enseignée dans les écoles, et n'est jamais utilisée par l'Administration de manière officielle.

    Il semblerait que les Sardes n'aient pas trop d'affinités avec les Corses, pourtant proches. Il est reproché à ces derniers de ne pas être assez hospitaliers... Il est vrai que l'accueil sarde est irréprochable, une fois la glace brisée.

    De la Sardaigne je n'ai visité que le sud (Cagliari eSouvenirs de Sardaigne (2015)t la région des calanques de Supramonte). Je garde de Cagliari des images colorées d'un très grande fête religieuse annuelle, la Saint Efisio, au cours de laquelle on peut voir plus de 3000 Sardes défiler en costume traditionnel soit à pied, à cheval ou dans un char fleuri. Cette fête a lieu du 1er au 4 mai, c'est un must ! Cagliari est également intéressante pour ses vieux quartiers.

    Qui aime les bleus azurés de la mer sera ravi dans le Supramonte : les calanques (plus ou moins sauvages selon la saison...) offrent une mer extrêmement limpide. La baignade en mai a été plus que ravigorante vu la température de l'eau, mais quel plaisir de nager dans de tels sites ! A mon avis, le Supramonte est davantage à Souvenirs de Sardaigne (2015)découvrir en bateau, en kayak ou en escalade qu'en randonnée, car tous les sentiers de rando ne sont pas côtiers.

    La vie des bergers est rustique (pas d'eau courante ni d'électricité) mais encore bien présente dans cette région. La Sardaigne est parfaite pour se ressourcer : parfois il n'y a pas de réseau, et qu'est-ce que cela fait du bien de se déconnecter d'Internet et du téléphone !

    Je termine mon article par la gastronomie : le poisson et les fruits de mer sont excellents (en tant que plat à part entière ou en tant qu'ingrédient de la sauce des pâtes), le cochon de lait à la broche : succulent et la poutargue est le caviar local qui accompagne les pâtes (c'est une poudre de poisson séché).


    votre commentaire
  • Les photos de mon tout dernier voyage en Sardaigne ont été ajoutées aux albums; bientôt, un article sur la Sardaigne !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique