•  

    Mon voyage en Espagne avait mal commencé. J'étais partie en solo avec ma voiture, le 1er soir j'avais vraiment galéré pour trouver un hôtel vers Barcelone, et le 2è jour, paf ! panne à la sortie d'un péage d'autoroute : la voiture avait calé et impossible de redémarrer. J'ai dû me faire dépanner. Il y avait en fait une poussière au mauvais endroit... Le 3è jour à Valence, devant l'hôtel et pendant la nuit, je me suis fait cambrioler l'intérieur de mon coffre (j'y avais laissé les habits que j'avais mis pour la noce de mon cousin, la veille du départ de France), et les serrures du coffre et de la portière du passager étaient mortes. Philosophiquement, je me suis dit que le pire m'était arrivé, je n'ai pas fait réparer les serrures et j'ai tranquillement continué mon périple.

    Espagne 1J'ai passé une semaine en Espagne, car j'enchaînais après sur le tour du Portugal. J'ai longé la côte Est jusqu'en Andalousie. Je n'ai pas été émerveillée par les villes de Barcelone, Valence, Malaga ou Cadix, mais par mes autres étapes, si, surtout le reste de l'Andalousie. L'Alhambra à Grenade est admirable et mérite qu'on y passe toute une journée. Séville est l'endroit où voir un spectacle de flamenco. La Sierra Nevada est à traverser en plein cagnard, vitres ouvertes : on a l'impression d'être dans un four (plus de 40°). Mais les paysages rouges valent la chandelle. Il est également intéressant d'aller visiter un village troglodyte en plein coeur de cette sierra.

    Malgré quelques scrupules, je suis allée voir une corrida et je me suis prise au jeu, malgré moi. Les postures du toréador sont tellement gracieuses et les costumes tellement chamarrés qu'on en oublie qu'il s'agit d'un spectacle de mise à mort.

    Le petit hic en Espagne, c'est qu'on ne déjeune pas avant 14 h et qu'on ne dîne pas avant 22 h / 22 h 30, voire 23 h. Ca, mon estomac n'aimait pas, même si les copieuses paellas et autres spécialités locales le remplissaient bien.

    En 1987 ce n'était pas la crise et les Espagnols étaient de bons vivants (j'espère que cela n'a pas changé), parfois un peu trop bruyants (ils parlent très fort). Je ne parlais pas encore espagnol, ce qui limitait les échanges. Remarquez, s'ils parlaient l'andalou, je n'aurais de toutes façon rien compris...

    J'aimerais bien découvrir la côte Nord-Ouest de l'Espagne et la sierra de Guara, mais pour le moment je privilégie les voyages lointains tant que je suis en bonne santé...

     


    votre commentaire
  • J'avais quelques craintes à aller aux Baléares car pour moi, ces îles étaient synonymes de grands hôtels en bord de mer  sans rien d'autre à voir que les plages. Or, le centre UCPA où j'étais hébergée était au nord de l'île de Majorque, dans une zone très sauvage et sans hôtel.

    Majorque.jpgJ'y ai pratiqué plusieurs sports différents (randonnée, vélo, kayak, cheval...), qui m'ont permis d'apprécier des points de vue, notamment de belles criques. Nous n'avons pas rencontré beaucoup d'habitants, la zone étant peu peuplée.

    Le dernier jour, nous avons tout de même visité Palma, au Sud, et là ce fut un choc culturel : plages pleines de monde et hôtels collés les uns aux autres. Nous avions l'impression de ne plus être sur la même île !

    Je n'ai malheureusement pas d'autres souvenirs de cette semaine de vacances, qui fut relativement tranquille, quoique sportive. 

    En conclusion, si vous allez aux Baléares, ne vous trompez pas entre le Nord et le Sud !


    votre commentaire
  • Mon principal souvenir des Canaries ? Le noir. Je m'explique : des Canaries je ne connais que l'île volcanique de Lanzarote. Et cette île est...noire. Toute noire. La vraie incarnation, si je puis dire, d'un paysage lunaire. L'île est un immense volcan où quasiment rien ne pousse, sauf quelques buissons et de la vigne.

    img099Deuxième souvenir : le vent. Ce n'est pas pour rien qu'on trouve des spots de planche à voile là-bas.

    Pas de végétation, du vent, du noir, pas grand chose à voir d'intéressant (ça a peut-être changé depuis) : vous aurez vite compris que cette île ne m'a pas laissé un souvenir impérissable...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique