• Scan des visas Scan des visas


    votre commentaire
  • C'est par ce pays que j'ai commencé ma découverte de l'Amérique du Sud. Je n'ai pas été très chanceuse, car pendant les 3 semaines, j'ai eu tous les jours de la pluie. Parfois quelques minutes, parfois quelques heures, parfois toute la journée... Il n'y a pas de saison en Equateur : en une journée on peut passer de l'été à l'hiver. J'ai passé mes journées à m'habiller et me déshabiller tellement les écarts de températures étaient grands dans une même journée.

    En 2006, le pays était pauvre et les détritus au bord des routes étaient omniprésents. Heureusement, les habits colorés de femmes mettaient un peu de baume au coeur. Je n'oublierai jamais le village près de la lagune de Quilotoa, à près de 4000m d'altitude. Là-bas c'est un peu le bout du monde, il y a un vent terrible. Les Indiennes n'hésitent pourtant pas à le braver pour porter leur sac plein de textiles artisanaux à vendre aux touristes en haut de la lagune. Nous étions hébergés chez l'habitant, sans eau courante ni électricité. Une sacrée expérience, ce village.Equateur 2

    Par rapport à d'autres peuples d'Amérique du Sud, les Equatoriens sont assez ouverts. Je me rappelle que nous sommes passés devant une école, dans un village paumé, et nous avons vu des enfants apprendre une danse. Avec  une copine, nous sommes allées les rejoindre pour apprendre la chorégraphie. Les instits et les enfants étaient ravis ! (nous aussi, mais danser à 4000 m d'altitude était un peu... difficile pour la respiration).

    L'Equateur fut aussi ma 1ère incursion en Amazonie. J'ai découvert avec étonnement ce que les Indiens étaient capables de faire avec tous les végétaux qui les entouraient. Un vrai retour à la nature.

    Enfin, en Equateur, j'ai grimpé pour la 1ère fois jusqu'à plus de 5000 m d'altitude.

    De la gastronomie équatorienne, je ne me souviens malheureusement que du canelazo, un apéritif chaud au rhum : c'est le jus de cuisson de fruits et de bâtons de cannelle auxquels on rajoute une rasade de rhum local au moment de servir. Après une rando difficile où le froid nous mordait, j'avoue que nous apprécions beaucoup ce canelazo !

    Pour moi l'Equateur a été riche en émotions, mais au niveau culturel ou au niveau des paysages, ce pays ne vaut quand même pas ses voisins. Ce fut très bien que je commence la découverte de l'Amérique du Sud par ce pays.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique