• Pour moi qui suis une grande voyageuse, connaître les sites d'Egypte était une quasi-obligation. Je dois dire que je n'ai pas été déçue : ceux-ci sont grandioses, je me suis vraiment sentie petite quand j'étais au pied de gigantesques colonnes ou de colosses. Certains sites sont très bien conservés (y compris la peinture d'époque), d'autres un peu moins, d'où l'utilité d'avoir un guide qui donne toutes les explications pour bien comprendre l'histoire et la culture égyptiennes. Une multitude de fouilles sont en cours, ce qui laisse présumer d'autres sites à venir !

    Autres souvenirs d'Egypte (2019)J'ai été impressionnée par la couleur bleu méditerranéen du Nil. Ses eaux sont transparentes. Pourtant, vu le trafic de felouques, de sandals et de bateaux de croisière, la pollution doit bien être présente...

    Le désert de Fayoum est certes moins spectaculaire que le désert Blanc, mais il est beau quand même. Il est intéressant par la présence de squelettes de baleines, de crocodiles et de singes, témoignages d'une vie non-désertique d'il y a un paquet d'années !Autres souvenirs d'Egypte (2019)

    Le Caire est toujours aussi dense et bruyant que lors de mon 1er voyage en Egypte (la campagne agricole le long du Nil est beaucoup plus plaisante !). J'ai énormément marché dans la ville, j'ai découvert le quartier des 3 religions, où églises coptes, mosquées et synagogues se côtoient.

    Les 3 jours où j'étais seule, je n'ai pas hésité à demander mon chemin aux Egyptiens plutôt serviables, même si la majorité ne parlaient ni anglais ni français. Question sécurité, nous avons vu des chars au coin des rues parfois, nous avons été escortés par la police dans le désert, la présence des forces de l'ordre se veut rassurante et dissuasive. Le tourisme reprend en Egypte, heureusement pour ce pays. Un regret : ne pas pouvoir bivouaquer dans le désert.Autres souvenirs d'Egypte (2019)

    Comme lors de mon 1er voyage, je n'ai pas été émerveillée par la gastronomie : les plats sont bons mais les tajines n'égalent pas les plats marocains du même nom !

    Un point positif pour finir : le coût de la vie est très bas pour nous, les Occidentaux, ce qui fait de l'Egypte une destination peu chère.

     


    votre commentaire
  • Après Le Caire et le Désert blanc en 2013, je vais visiter le désert de Fayoum et la vallée du Nil... et un retour au Caire. Un article et des photos dès 2020 !


    votre commentaire